Répondre à une attaque terroriste : un guide Strong Cities

Publié le 10 février 2021
L’auteur : Marta Lopes

Ce guide du réseau Strong Cities Network (SCN) fournit aux gouvernements locaux un ensemble de conseils pour les aider à formuler une réponse pertinente et efficace après une attaque terroriste.

Le premier chapitre se concentre sur l’engagement communautaire, en présentant la façon dont les autorités peuvent exploiter les réseaux existants pour évaluer l’impact d’un attentat, identifier les mécanismes d’aide aux victimes les plus appropriés et promouvoir la cohésion sociale pour la communauté dans son ensemble.

Le deuxième chapitre est consacré à la communication et vise à guider les autorités locales dans l’élaboration de plans de sensibilisation permettant de désamorcer toute montée des tensions et de renforcer le sentiment d’identité, le moral et la cohésion d’une ville.

Le troisième chapitre donne un aperçu de la manière dont les villes peuvent s’assurer que leurs communautés bénéficient d’un soutien psychosocial approprié.

 Le quatrième chapitre résume les principaux éléments à prendre en compte pour guider les responsables municipaux au lendemain d’un attentat, lorsque les tensions sont à leur comble.

Enfin, les documents de travail, les outils et ressources complémentaires des deux annexes peuvent être utilisés pour soutenir ce travail et surveiller les plateformes de réseaux sociaux, qui peuvent se révéler un puissant outil de renseignement sur les différents aspects de la réponse de la ville.

Télécharger le guide

Marta Lopes est une Manager à l’ISD, travaillant au sein des projets internationaux du Strong Cities Network (SCN). Marta élabore des analyses et des recommandations axées sur les réponses locales à la haine, la polarisation et l’extrémisme en se basant sur la recherche et l’engagement avec les membres du SCN. En outre, Marta est en charge des engagements du SCN en Afrique sub-Saharienne.

Télécharger le guide

La pandémie de COVID-19: terreau fertile de la haine en ligne

Ce rapport s’intéresse à la corrélation entre la pandémie et propagation du discours haineux en ligne. En s’appuyant sur la méthodologie de la Cartographie de la Haine en ligne, l’ISD a opéré une analyse en détail du discours anti-arabe/magrébin, anti-musulman, anti-asiatique et anti-refugié/migrant. Cette étude fait le constat que la pandémie a alimenté des discours visant à stigmatiser certaines communautés minoritaires en France.

The Long Tail of Influence Operations: A Case Study on News Front

This case study examines two websites and two blogging accounts which appear to be linked to News Front, a Crimean-based news organisation previously accused of being a source of pro-Kremlin disinformation and influence operations. While the impact of the site’s activity is low, the case study provides a glimpse into the inner workings of the broader disinformation ecosystem and sheds light on the long tail of state-linked online assets.