ISD France

L’ISD coordonne une réponse multisectorielle à la haine, à l'extrémisme et à la désinformation en France, en s'appuyant sur une recherche numérique de pointe.

Le travail de l'ISD en France remonte au Club des Trois, un dialogue politique entre des politiques de haut niveau, des universitaires et des activistes pour aborder les questions de cohésion sociale et de coopération en matière de sécurité ainsi quecompris d'antisémitisme. En 2006, Nicolas Sarkozy, alors Ministre l'Intérieur ( qui deviendra plus tard Président de la République), a participé à ces dialogues. 

L’ISD a donc étendu son travail à la France pour contribuer à faciliter et construire une réponse de l'ensemble de la société aux défis qui touchent le pays, tels que les menaces de la haine, de l'extrémisme et de la désinformation en ligne. Les activités françaises de l'ISD rassemblent une équipe d'experts francophones et/ou basés en France qui ont pour objectif de de construire une compréhension claire des problèmes et de mettre en œuvre des réponses pertinentes.  

L'ISD applique l’ensemble de ses méthodes de recherche numérique pour cartographier la haine en ligne, analyser l’ampleur de la manipulation de l'information, faire un suivi des récits de désinformation et mieux comprendre les récits extrémistes. Nos recherches visent également à mieux comprendre quelles sont les initiatives les plus efficaces pour contrer ces phénomènes, et à fournir aux praticiens des guides étape par étape et des outils créatifs pour lutter au mieux contre ces défis numériques. En s'appuyant sur les résultats de cette recherche, l'ISD cherche à informer et à coordonner une réponse civique pour construire des sociétés plus cohésives et plus résilientes.  

Réponses de la société civile

Cela inclut le travail à travers l'Initiative pour le courage civil en ligne (OCCI), lancée en 2018, ou le Google Impact Challenge for Safety, lancé en 2019, qui ont chacun soutenu des centaines d'acteurs de la société civile française se consacrant à la lutte contre la haine et l'extrémisme en ligne. L’ISD développe également des réponses éducatives locales qui s’inscrivent dans le contexte français, dont l'objectif est de fournir aux jeunes et à leurs éducateurs les clés dont ils ont besoin pour comprendre comment les phénomènes de désinformation ou d’extrémisme en ligne sont facilités par Internet et les réseaux sociaux, comme notamment comprendre ce que sont les chambres d'écho, les biais algorithmiques.  

Les évaluations de ces programmes sont faites de manière transparente, comme c’est le cas de Fostering Civic Responses to Online Harms : Apprendre de l'initiative pour le courage civil en ligne et du Fonds civique en ligne/Promouvoir le civisme en ligne face aux malveillances à l’ère du numérique, un aperçu 2020 du programme français OCCI. De même, des boîtes à outils en français destinées aux praticiens de la société civile et aux décideurs politiques sont disponibles, comme Responding to a Terror Attack : A Strong Cities Toolkit/Répondre à une attaque terroriste: un guide Strong Cities. D'autres ressources en français comprennent un kit d'outils de campagne en ligne et les kits d'outils Digital Citizenship Education/Education à la Citoyenneté Numérique sont également mis à disposition des praticiens.   

Aider à développer de meilleures politiques 
Sur la base de nos recherches et de notre travail avec les praticiens, l'ISD mène également des actions de plaidoyer pour aider à produire des réponses politiques plus cohérentes et efficaces à ce large éventail de préjudices en ligne. Il s'agit notamment de conseiller des acteurs gouvernementaux comme l’  Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT) et le CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation). Ces actions incluent également des acteurs comme les villes françaises dans le Strong Cities Network de l’ISD et la participation à des auditions politiques et à des groupes de travail comme la Commission sur la haine en ligne et l'Observatoire de la haine en ligne, ainsi qu'en engageant des entreprises technologiques clés comme Facebook, Google, Twitter ou TikTok.  

Une analyse plus approfondie de la politique numérique en France peut être trouvée dans les rapports produits conjointement avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), Dossier #6 : Le Virus du Faux, et Dalloz 

Recherche de pointe 
En 2019, l'ISD a publié Mapping Hate in France/Cartographie de la Haine en Ligne Tour d’horizon du discours haineux en France, un panorama complet de la haine en ligne. À l'aide d'outils d'analyse de données sur les réseaux sociaux qui combinent l'apprentissage automatique et le traitement du langage naturel avec une analyse qualitative, le rapport a fourni une analyse détaillée de la dynamique des types de discours haineux les plus répandus sur différentes plateformes de réseaux sociaux en France.    

En complément de ce rapport, l’étude Construire la citoyenneté numérique en France : Lessons from the Sens Critique project piloté avec 22 élèves de trois écoles de la région parisienne, visait à sensibiliser les élèves aux dangers des fake news et des discours de haine, . Le programme comprenait des exercices de sensibilisation à la désinformation et à la manipulation émotionnelle et a été évalué à l'aide d'enquêtes préalables et postérieures auprès des élèves et de leurs parents.   

Ce travail a été suivi d'un travail plus récent consistant à adapter le programme Young Digital Leaders (YDL) de l'ISD et le guide des parents à un contexte français et à concevoir des ressources supplémentaires et des campagnes contre la désinformation en France avec des partenaires tels que What the Fake 

Enfin, l’IDS a mis à profit son expertise pendant l'ère COVID-19, avec trois publications portant sur la désinformation anti-vaccinale (COVID-19 : aperçu de la défiance anti-vaccinale sur les réseaux sociaux) et COVID-19 (Seconde vague et désinformation : Aperçu des tendances sur les réseaux sociaux), ainsi que l'augmentation de la haine en ligne liée à la pandémie (La pandémie de COVID-19 : terreau fertile de la haine en ligne). Une publication et un webinaire produits conjointement avec l’Institut Montaigne, Informations Operations around COVID-19 : France Under Attack, a également examiné la circulation de différents récits et éléments de désinformation dans des groupes de discussion français pendant la pandémie de COVID-19.   

OCCI France launch

Launch of the Online Civil Courage Initiative
Paris, France, 2017

L'ISD France dans les médias

Iris Boyer et Zoe Fourel de l'ISD ont été interviewées par Ouest France au sujet de leurs recherches sur la vente de faux certificats de vaccination COVID-19 sur les réseaux sociaux français.  

Julia Ebner, de l'ISD, s'est entretenue avec Refinery 29 sur l'urgence de reconnaître la fusillade de Plymouth du 2021 août et le meurtre de Sarah Everard comme des actes de haine envers les femmes et sur les raisons pour lesquelles ces actes devraient être qualifiés de crimes de haine au Royaume-Uni.  

Cécile Simmons commente dans cet article du Washington Post l'attrait de la désinformation sur les vaccins au sein de la communauté du bien-être.  

Cécile Guerin écrit pour WIRED sur le croisement inattendu entre le monde du yoga, les antivax et les croyants de QAnon. 

L’équipe d’ISD France

Cooper Gatewood
Read Bio
Cooper Gatewood

Senior Digital Research Manager

×
Cooper Gatewood
Cooper Gatewood

Senior Digital Research Manager

Cooper Gatewood is a Senior Digital Research Manager within ISD’s Digital Research Unit, focusing on quantitative research into the spread of hateful and polarising narratives online, and how they are leveraged by extremist actors. Cooper is currently contributing to ISD’s research on disinformation campaigns, particularly those aimed to influence and disrupt election processes. He also manages on the Online Civil Courage Initiative in France, coordinating activities to support civil society’s response to hate and extremism online. In addition, Cooper conducts ongoing evaluation of a number of ISD’s programmes, including Be Internet Citizens and Young Digital Leaders. Cooper also develops monitoring and evaluation frameworks for a number of ISD’s education projects. Previously, Cooper worked at Portland, where he advised clients from the non-profit and government sectors on their media engagement and social media strategies. He is the co-author of ISD reports The Boom Before the Ban: QAnon and Facebook, La pandémie de COVID-19: terreau fertile de la haine en ligne, Fostering Civic Responses to Online Harms, Promouvoir le civisme en ligne face aux malveillances à l’ère du numérique, Disinformation briefing: Narratives around Black Lives Matter and voter fraud, Mapping hate in France: A panoramic view of online discourse, and Building Digital Citizenship in France: Lessons from the Sens Critique project. Cooper holds a Masters of International Affairs from Columbia University and a Masters of International Security from Sciences Po and is fluent in Spanish and French, as well as speaking proficient Japanese.
Cécile Simmons
Read Bio
Cécile Simmons

Research Manager

×
Cécile Simmons
Cécile Simmons

Research Manager

Cécile Simmons is a Research Manager at ISD, working within the digital research and policy team. She has co-authored reports on far-right terrorism and extremism, hate speech, gender-based violence and disinformation campaigns targeting elections. She works with tech companies, government departments and inter-governmental organisations. Cécile features regularly in international media, including BBC News, The Guardian, Politico, Washington Post, Los Angeles Times, Le Monde, and Wired. She is the co-author of ISD reports La pandémie de COVID-19: terreau fertile de la haine en ligne, Seconde vague et désinformation: Aperçu des tendances sur les réseaux sociaux, The Interplay Between Australia’s Political Fringes on the Right and Left: Online Messaging on Facebook, Public Figures, Public Rage: Candidate abuse on social media, An Online Environmental Scan of Right-wing Extremism in Canada, Mapping hate in France: A panoramic view of online discourse and Fostering Civic Responses to Online Harms: Learnings from the Online Civil Courage Initiative and the Online Civic Fund.
Iris Boyer
Read Bio
Iris Boyer

Senior Advisor, ISD France

×
Iris Boyer
Iris Boyer

Senior Advisor, ISD France

Iris Boyer is a Senior Advisor at ISD and spearheads ISD’s development in France. She also works as a Senior Policy Consultant for Reset and is an honorary member of different expert groups on information manipulations and online threats set up by the French regulatory body. She has recently set up the first coalition of academics observing cyberthreats to electoral integrity in France. Previously she spent five years overseeing ISD’s flagship communications, education and technology programming, as well as mobilising and training international networks of civil society organizations against online hate and radicalisation, and designing digital citizenship modules against disinformation.  Iris has also worked as a Senior Policy Manager for the Web Foundation where she led the global roll out strategy of the Contract for the Web, focusing on Platforms and Government accountability. Before that, Iris spent time working at Facebook and Google on European and Global programming supporting the mobilisation of civil society against online harms. She started her career working for the French Ministry of Foreign Affairs and held several positions covering Russian speaking countries. Her background is in political science and public policy.